FAQ

A) Wat doe ik als mijn eHealthbox vol of verzadigd is?

1. Open Hector. Klik dubbel op het achtergrondicoon onderaan rechts (Windows) of bovenaan rechts (iOS).
2. Hector opent het startscherm en geeft de namen van de zorgverleners weer waarvan een geldig eHealthcertificaat aanwezig is in de geïnstalleerde Hector. Klik uw naam aan.

3. Een melding wordt bovenaan weergegeven. Klik op de "Hier" in die melding om naar het overzicht van de eHealthcertificaten geleid te worden.
4. Een uitroepteken staat bij het eHealthcertificaat waar het probleem optreed. Klik het certificaat aan.
5. Onderaan de pagina wordt de capaciteit van de eHealthbox weergegeven en hoeveel berichten op standby staan (nog moeten opgehaald worden). 
6. Klik op "Geavanceerd". Twee knoppen zullen verschijnen.

Een antwoord op de vraag: "Wat kan ik doen als mijn eHealthbox verzadigd (>80%) is?"

7. Klik op de bovenste knop om enkel de binnengehaalde berichten te verwijderen. Dit is een veilige optie aangezien enkel de berichten die al op een toestel werden binnengehaald, verwijderd zullen worden. Klik niet op de onderste knop want die zal alle berichten (al dan niet binnengehaald) verwijderen.
8. Klik op "Ok". 

9. Refresh zowel de browser als Hector zelf (indien nodig meerdere keren).

Hector zal nu terug een groen vinkje geven naast het eHealthcertificaat. 

Wanneer bovenstaande geen oplossing biedt, kan het zijn dat een groot doorgestuurde bijlage de eHealthbox blokkeerd.

Een antwoord op de vraag: "Wat kan ik doen als mijn eHealthbox vol is ?" (zoals in de printscreen)

10. Klik door op het "eHealth portaal" of ga dus naar https://www.ehealth.fgov.be/nl/patienten en klik rechts bovenaan op "My eHealth". 

11. Meld aan en kies uw profiel:

12. Vink de te grootte bestanden aan (de grootte wordt aan de rechterzijde weergegeven) en klik op "Naar prullenmand".

13. Ga naar de prullenmand, vink het bestand opnieuw aan en klik op "Verwijderen". 

14. Pas nu zal de capaciteit in de eHealthbox verminderen. Deze kan u rechts bovenaan bekijken. Is deze nog vol? Voer stap 12 en 13 opnieuw uit.

Refresh opnieuw de Hector. De nog niet binnengehaalde bestanden zullen nu terug binnengehaald worden.

B) Hoe kan ik controleren of de berichten correct verstuurd zijn?

 

- work in progress - 

Mise à jour importante pour eForm (Formulaires électroniques)

Nous vous conseillons vivement d'effectuer la prochaine mise à jour mineur 4.8.28391  aussitöt que possible afin de pouvoir continuer à utiliser les eForms. 
Si vous recevez un message d'erreur "problème de connexion lors de l'envoi de données à HealthLink" vous devez redémarrer CareConnect et effectuer la mise à jour.
Vous pouvez télécharger toujours la version la plus récente de CareConnect General Practitioner en cliquant ici.

Conseil: vous pouvez voir le numéro de la version en mettant votre curseur sur le lien de téléchargement (sans cliquer). 

 

Rôle médical : Assistant médical

  • Lot de tâches 2 : enregistrer un nouveau patient, modifier les données du patient, enregistrer une nouvelle inscription, télécharger le formulaire d'inscription dans le dossier du patient.

Droits

Par défaut, un utilisateur de type "assistant médical" a accès au dossier complet.
Ci-dessous, les droits ont été ajustés afin de se conformer uniquement aux tâches mentionnées ci-dessus.

 

Après avoir ajusté les droits d'accès, un dossier médical ressemblera aux captures d'écran ci-dessous. 
Il est possible pour cet utilisateur de consulter le journal, les documents et les résultats de laboratoire. Ces droits sont nécessaires pour télécharger un formulaire d'inscription scanné.

Il est également possible pour cet utilisateur de s'inscrire dans le cadre du tarif :

Rôle médical: Assistant médical

  • Tâche 1 : enregistrer un nouveau patient, modifier les données du patient, enregistrer une nouvelle inscription (sans télécharger le formulaire d'inscription dans le dossier du patient).

Droits

Par défaut, un utilisateur de type "assistant médical" a accès au dossier complet.
Ci-dessous, les droits ont été ajustés afin de se conformer uniquement aux tâches mentionnées ci-dessus.

 

Après ajustement de ces droits, le dossier médical de cet utilisateur sera visualisé sous forme de captures d'écran ci-dessous.
Tout comme un bénévole, cet utilisateur n'a accès qu'aux données du patient et aux informations sur la mutuelle de santé.

Toutefois, il est possible pour cet utilisateur de s'inscrire électroniquement pour le patient. Le contrat doit ensuite être chargé dans CareConnect par un autre utilisateur.

Rôle médical: Bénévole

  • Tâches : Enregistrer un nouveau patient dans CareConnect (pas d'enregistrement fixe), ajuster les détails d'un patient.

Droits

Il n'est pas nécessaire d'ajuster les droits pour un bénévole. Les droits standards, tels qu'ils sont présentés ci-dessous, sont suffisamment restrictifs pour permettre d'effectuer les tâches nécessaires, sans avoir à consulter les données médicales.

 Par défaut, un bénévole ne pourra consulter que les données du patient et les détails du remboursement.

Un dossier patient ressemblera, pour ce type d'utilisateur, à la capture d'écran ci-dessous.
Il n'est pas recommandé d'accorder des droits supplémentaires à un bénévole.

Comment prescrire à plus de 3 mois ?

Depuis le 1er octobre 2020, le prescripteur garde toute sa liberté de prescription. S’il l’estime nécessaire en raison de la situation particulière d’un patient, il peut toujours spécifier une durée de validité plus courte ou plus longue que les 3 mois prévus « par défaut ».

Pour un patient souffrant de maladie chronique, le médecin estimera peut-être utile de spécifier une durée plus longue pour garantir la continuité des soins. Il peut alors rédiger plusieurs prescriptions d’une durée de validité plus longue. Le prescripteur peut alors indiquer cette précision sur la prescription, dans la case « Date de fin pour l’exécution ».

La durée de validité déterminée par le prescripteur ne peut en aucun cas dépasser 1 an à compter de la date à laquelle le prescripteur rédige cette prescription. Dans ce cas aussi, cette date de fin de validité déterminée par le prescripteur figurera explicitement sur la prescription « papier » ou sur la preuve de prescription électronique.

Retrouvez plus d'info sur le site de l'INAMI via ce lien.

En pratique avec CareConnect

Suivez les étapes ci-dessous afin de réaliser plusieurs prescriptions sur une période de plus de 3 mois et de maximum 1 an :

1. Ouvrez un nouveau contact et cliquez sur l'icône de prescription

2. Sélectionnez le médicament à prescrire dans la liste.

3. Indiquez le statut ainsi que la posologie, et déterminez le nombre de paquets sous 'Conditionnements'. Sauvegardez ensuite.

4. Dans l'écran de contact, choisissez 'Preview et imprimer' dans la liste de choix en bas à gauche de l'écran.

 Cette option peu être paramétrée par défaut dans les configurations (roue dentée en haut à droite, puis 'Utilisation de l'application).

5. Cliquez ensuite sur l'icône de l'imprimante à côté des options ou clôturez le contact pour afficher l'aperçu des prescriptions.

6. A cet endroit, vous pourrez alors adapter la validité de la prescription, avec un maximum d'un an, via la case 'Expire le'.

 Lorsque plusieurs conditionnements sont choisis, CareConnect sépare automatiquement les ordonnances avec une date d'expiration tous les 3 mois avec un début de thérapie en date du jour. (Dans notre exemple ci-dessus, nous avons modifié la date d'expiration manuellement du 3ème paquet pour bien montrer que la date d'expiration est toujours bien de un an maximum)

Quelques exemples concrets :

  • Dans le cas d'un traitement qui doit être démarré immédiatement (par exemple un antibiotique), une durée de validité de 3 mois n'a aucun sens. Vous pouvez alors limiter la durée de validité à 1 ou 2 semaines.

  • Si vous saisissez une date de début ultérieure dans la case 'Début thérapie', le patient ne pourra pas récupérer le médicament correspondant plus tôt. Cette option peut être utile en cas de suspicion d'abus de médicaments. Ceci ne prolonge cependant pas la durée maximale de 1 an, qui débute bien à partir du jour de la presription.

  • Pour une patiente qui a besoin de plusieurs prescriptions de pilules, indiquez simplement le nombre de plaquettes souhaité et CareConnect fera le reste.

Covid-19 : Mesures exceptionnelles pour les soins de santé et prestations

Les autorités ont pris des mesures supplémentaires pour faire face à la crise du Covid-19 dans le milieu des soins de santé.

Quelles sont ces mesures ?

  • 20 euros supplémentaires par DMG en 2020

Le montant pour la gestion du dossier médical global augmente de 20 EUR en 2020. Ceci est destiné à compenser l'augmentation temporaire des activités administratives liées à la crise du Covid-19.

Retrouvez plus d'info sur le site de l'INAMI via ce lien.

  • Déduction des investissements jusqu'à 25%

Le gouvernement a décidé de porter le pourcentage de base de la déduction pour investissement à 25%. Cette déduction majorée temporaire s'applique également aux professionnels libéraux qui investissent dans des immobilisations amortissables entre le 12 mars 2020 et le 31 décembre 2022. Cela ouvre certaines possibilités pour vos investissements en tant que prestataire de soins de santé !

Retrouvez plus d'info à ce sujet sur notre blog via ce lien.

  • Nouveaux codes de nomenclature pour les avis médicaux par téléconsultation

Les codes de nomenclature qui peuvent être utilisés pour une téléconsultation pendant la crise sont déjà connus :

- 101990 : Avis en vue du triage Covid-19

- 101835 : Avis en vue du triage Covid-19 pendant la garde organisée

- 101135 : Avis en vue de la continuité des soins

Précédemment, nous évoquions le fait que ces codes devaient obligatoirement être attestés via eFact. l'INAMI stipule cependant que ce n'est pas obligatoire mais fortement recommandé.

Retrouvez toutes les infos sur ces codes sur le site de l'INAMI via ce lien.

Covid-19 Test Prescription Code (CTPC)

Les patients qui vont effectuer un test PCR doivent désormais disposer d'un code CTPC.
Le code de prescription du test Covid-19 est un code d'activation composé de 16 chiffres/lettres (en 4 blocs de 4) qui est envoyé au patient par SMS via le numéro 8811.
Ceci est généré via l’eForm " COVID-19 : Déclaration et demande d’analyse de laboratoire pour suspicion de COVID-19 ". Vous pouvez générer ce code et le remettre au patient.

Conseil : dans l’eForm, vous devez saisir le numéro de téléphone du patient : utilisez de préférence le numéro de GSM du patient à tester.

Pourquoi ?

  • Donner la priorité aux tests basés sur ce code d'activation
  • Lié à la raison de l'échantillonnage et la demande du médecin
  • Collecte de données par les autorités publiques

Où ? 

  • eForm :  « COVID-19 : Déclaration et demande d’analyse de laboratoire pour suspicion de COVID-19 »
  • En bas de l'eForm, aussi bien pour le médecin généraliste que pour le centre de triage

Dans quel cas ?

  • Personnes présumées infectées
  • Contacts à haut risque d'une personne infectée
  • Les personnes arrivant en Belgique en provenance de l'étranger et séjournant en zone rouge au cours des 14 jours précédents
  • Le patient est un travailleur de la santé ou un travailleur âgé (champ séparé obligatoire dans l’eForm)

Plus d'info/documentation du gouvernement et les types de codes : https://www.corona-tracking.info/infos-generales/glossaire/corona-test-prescription-code/?lang=fr 
Voir les situations possibles à partir de la semaine 43 : https://www.corona-tracking.info/labos/situations-possibles/?lang=fr

Dès que vous aurez demandé le code CTPC, vous ne pourrez plus modifier les données dans le formulaire.

 

Via https://www.masante.belgique.be/, les patients peuvent prendre rendez-vous dans un centre de prélèvement, uniquement s'ils disposent d'un code CTPC.

Attention:

Si un patient se présente dans un centre de prélèvement sans avoir réservé via l'application de réservation et sans code d'activation (CTPC), il ne sera pas testé, mais sera redirigé vers un médecin généraliste.
La personne testée peut consulter le résultat du test via https://www.masante.belgique.be/, et verra le résultat du test sur l'application « Coronalert » https://coronalert.be/fr/
Bien entendu, ce résultat est lié au code à 17 chiffres de l'application Coronalert enregistré avec l'application du laboratoire.

Contrôle de validité du code

Le patient peut déjà avoir reçu un code de prescription de test Covid-19 par SMS. Dans ce cas, vous pouvez vérifier la validité du code CTPC via le bouton PCR au sein d'un contact (consultation).

1) Faites un nouveau contact et cliquez sur le bouton 'Validation PCR-test (COVID-19)'.

 

2) Indiquez le code CTPC dans la barre de recherche 'Code prescription' et cliquez sur 'Rechercher'.

3) Vous serez connecté à l'application web 'PCR Prescription validation'. Là, vous pouvez vérifier si le code de test est valide et indiquer que vous avez passé le test. Plus d'informations sur les résultats possibles via https://www.corona-tracking.info/wp-content/uploads/2020/05/Verification-PCR-Test-Prescription-Manuel-utilisateur-.pdf

 

Mise à jour 27/11/2020 - K.R.

Que faire lorsque le point d'interrogation est de couleur orange ?

Vous ne devez rien faire individuellement dans ce cas. Le point d'interrogation est en orange afin d'attirer votre attention sur le fait qu'un des services de CareConnect est impacté.

Cette situation est donc générale et ne vous concerne pas personnellement. Il n'est pas nécessaire de nous contacter, nous mettons en effet tout en oeuvre afin de résoudre cette situation le plus rapidement possible pour tous les utilisateurs.

Vous pouvez cliquer dessus et vous rendre sur la page d'état afin de connaitre précisément le service impacté.

Si vous remarquez que tous les services CareConnect sont en verts et que vous avez néanmoins un souci avec l'assurabilité ou autre, vous pouvez consulter la page d'état d'eHealth et de MyCareNet :

   "CareConnect Medication Monitoring" = "Pharmacovigilance"
          "Corilus PassPort" = "compte MFA " (mail et code Pin)
          "CareConnect Messaging" = "eForms" et "Healthpages" (carnet d'adresse)

Chaque médecin utilisant le service eFact doit configurer son PUC code afin que les envois à la mutualité chrétienne (OA 100) soient correctement traités après le 1er novembre 2020.

  • Une alerte sera visible dans la tarification tant que le PUC code ne sera pas configuré :

 

Il vous suffit d’adapter le PUC code dans les paramètres de la tarification :

 

Si vous connaissez votre PUC code, il suffit de l’indiquer et de le sauvegarder :

 

Si vous ne connaissez pas votre PUC code, indiquez le code postal de votre adresse renseignée à l’INAMI et sélectionnez votre langue, puis recherchez votre PUC code. Enfin sauvegarder l’information.

 

Pages